La prévalence est le nombre total de cas observés (nouveaux + anciens) à un moment donné sur la population dont sont issus ces cas. L’enquête de prévalence est un « instantané...

>> en savoir plus

L'Industrie pharmaceutique est le secteur économique qui regroupe les activités de recherche, de fabrication et de commercialisation des médicaments pour la médecine humaine ou vétérinaire....

>> en savoir plus

L’Enquête descriptive est l’étude permettant de décrire la fréquence des maladies dans une population et ses variations temporelles et spatiales. Pour cela, il faut rechercher, rassembler,...

>> en savoir plus

La Pharmaco-économie est l'application aux produits pharmaceutiques (médicaments et dispositifs médicaux) de l'évaluation économique. La Pharmaco-économie permet l'évaluation économique de...

>> en savoir plus

Les sociétés de recherche sous contrat, couramment appelées « CRO » (« Contract Research Organization »), sont des entreprises auxquelles l'industrie pharmaceutique, cosmétique et...

>> en savoir plus

Les essais de phase IV sont réalisés une fois le médicament commercialisé, sur un nombre de patients souvent très important (jusqu'à plusieurs dizaines de milliers de personnes). Ils permettent...

>> en savoir plus

Science ayant trait aux bénéfices et risques des médicaments utilisés dans la population et à l'analyse des résultats des traitements médicamenteux [MeSH Scope Note ; traduction...

>> en savoir plus

Document imprimé, optique ou électronique sur lequel sont consignés tous les renseignements sur les patients participant à...

>> en savoir plus

...

>> en savoir plus

Le principe du recours à des études post-AMM a été arrêté par le ministère chargé de la santé, sous l'impulsion du professeur Lucien Abenhaïm, directeur général de la santé entre 1999 et...

>> en savoir plus

Organisme de formation aux métiers de l'industrie pharmaceutique, il dispense notamment des formations d’attaché de recherche clinique et de data-manager. C2R enseigne depuis plusieurs années...

>> en savoir plus

Document dans lequel sont décrits les objectifs, la conception, la méthodologie, les remarques d’ordre statistique et les diverses étapes d’une étude. Le Protocole fournit le contexte et la...

>> en savoir plus

Statistique

La statistique est à la fois une science formelle, une méthode et une technique. Elle comprend la collecte, l’analyse, l’interprétation de données ainsi que la présentation de ces ressources afin de les rendre compréhensibles de tous.

Les statistiques sont le produit des analyses reposant sur l’usage de la statistique. Cette activité regroupe trois principales branches :

  • la collecte des données ;
  • le traitement des données collectées, aussi appelé la statistique descriptive ;
  • l’interprétation des données, aussi appelée l’inférence statistique, qui s’appuie sur la théorie des sondages et la statistique mathématique.

Le but de la statistique est d’extraire des informations pertinentes d’une liste de nombres difficiles à interpréter par une simple lecture. Deux grandes familles de méthodes sont utilisées selon les circonstances. Rien n’interdit de les utiliser en parallèle dans un problème concret mais il ne faut pas oublier qu’elles résolvent des problèmes de natures totalement distinctes. Selon une terminologie classique, ce sont la statistique descriptive et la statistique mathématique. Aujourd’hui, il semble que des expressions comme analyse des données et statistique inférentielle soient préférées, ce qui est justifié par le progrès des méthodes utilisées dans le premier cas.

Considérons par exemple les notes globales à un examen. Il peut être intéressant d’en tirer une valeur centrale qui donne une idée synthétique sur le niveau des étudiants. Celle-ci peut être complétée par une valeur de dispersion qui mesure, d’une certaine manière, l’homogénéité du groupe. Si on veut une information plus précise sur ce dernier point, on pourra construire un histogramme ou, d’un point de vue légèrement différent, considérer les déciles. Ces notions peuvent être intéressantes pour faire des comparaisons avec les examens analogues passés les années précédentes ou en d’autres lieux. Ce sont les problèmes les plus élémentaires de l’analyse des données qui concernent une population finie. Les problèmes portant sur des statistiques multidimensionnelles nécessitent l’utilisation de l’algèbre linéaire. Indépendamment du caractère, élémentaire ou non, du problème, il s’agit de réductions statistiques de données connues dans lesquelles l’introduction des probabilités améliorerait difficilement l’information obtenue. Il est raisonnable de regrouper ces différentes notions :

  • statistique descriptive pour les notions élémentaires ;
  • analyse en composantes principales ;
  • analyse factorielle des correspondances ;
  • analyse discriminante ;
  • visualisation des données ;
  • etc.

Un changement radical se produit lorsque les données ne sont plus considérées comme une information complète à décrypter selon les règles de l’algèbre mais comme une information partielle sur une population plus importante, généralement considérée comme une population infinie. Pour induire des informations sur la population inconnue il faut introduire la notion de loi de probabilité. Les données connues constituent dans ce cas une réalisation d’un échantillon, ensemble de variables aléatoires supposées indépendantes (voir Loi de probabilité à plusieurs variables). La théorie des probabilités permet alors, entre autres opérations :

  • d’associer les propriétés de l’échantillon à celles qui sont prêtées à la loi de probabilité, inconnue en toute rigueur, c’est l’échantillonnage ;
  • de déduire inversement les paramètres de la loi de probabilité des informations que donne l’échantillon, c’est l’estimation ;
  • de déterminer un intervalle de confiance qui mesure la validité de l’estimation ;
  • de procéder à des tests d’hypothèse, le plus utilisé étant le Test du X² pour mesurer l’adéquation de la loi de probabilité choisie à l’échantillon utilisé ;
  • etc.

C2R est  une société prestataire de service indépendante dont le dynamisme a été récompensé en 2006 par le ministère de l’industrie.

Fondée en 1998, elle a pour vocation la promotion et la réalisation des activités d’épidémiologie. Elle participe activement aux groupes de travail sur ce sujet.

Conscient depuis sa création de l’importance de cette discipline dans l’accompagnement du produit, qu’il soit en phase précoce de développement, en cours de développement clinique, en phase de commercialisation ou en fin de vie, C2R a l’ambition de promouvoir cette discipline afin de répondre aux objectifs les plus précis des industriels et institutionnels.

C2R analyse soigneusement l’objectif afin de proposer la méthodologie, la logistique et les procédures optimales pour chaque type de projet dans un contexte règlementaire étudié et parfaitement maitrisé.

Riche de son expérience acquise depuis près de 15 ans dans ce domaine et avec le support d’un panel d’experts reconnus, C2R est une référence dans les études épidémiologiques observationnelles ou interventionnelles.

C2R a structuré l’entreprise dans le souci constant de s’adapter aux changements et aux multiples particularités de chaque demande et de chaque promoteur, caractéristiques intrinsèques de cette discipline, et dans la recherche permanente de l’excellence, valeur princeps de la société.

Si la France a été très tôt le berceau de l’épidémiologie, les moyens consacrés à cette discipline reste hélas sous-dimensionnés par rapport à nos pays voisins.

Pourtant, la demande en épidémiologie grandit sans cesse et demeure le support de la décision médicale et de la Santé Publique.

Son évolution, tant d’un point de vue règlementaire que conceptuel, ne cessera de nous étonner. Nous sommes aujourd’hui dans une dimension plus large et plus moderne de l’épidémiologie avec de nouvelles implications et de très nombreuses possibilités d’applications encore inexplorées.

Par ailleurs, le développement des systèmes d’information de santé seront certainement demain de nouvelles opportunités pour la recherche

Engagés depuis bientôt 15 ans, et grâce au soutien permanent des professionnels de santé, des institutionnels, des industriels, et des collaborateurs de C2R qui nous ont suivis dans cette voie, nous avons su rester force d’innovation et au plus près des évolutions actuelles.

Ensemble, nous avons tiré parti de chaque expérience qui aujourd’hui constitue notre richesse et notre force.

Thierry de PINA
Président


Equipe | Qualité | Satisfaction client | Glossaire | Plan d’accès | Contact | © Agence Massaï